A must-see

article | Reading time5 min

Le tumulus d'Er Grah

le tumulus d'Er Grah

Bien différente de la Table des Marchands, laissez-vous émerveiller par cette tombe aux dimensions exceptionnelles qui a révélé un mobilier funéraire remarquable !

Un monument intriguant

Un chantier de toute les démesures

Tout d’abord, les archéologues se sont aperçus que ce monument n’avait pas été construit en une seule fois, mais bien sur plusieurs siècles. 
Au départ petit cairn, l’architecture a été étirée au nord et au sud pour atteindre près de 140 mètres de longueur formant ainsi cette structure trapézoïdale si particulière mélangeant pierres et terre : un tumulus.


Des objets qui nous font voyager

Ce n’est pas seulement sa longueur qui donne le vertige, mais aussi la provenance du mobilier funéraire retrouvé dans le caveau lors des fouilles archéologiques menées au début du XXème siècle ! 
Des haches et pendeloques de couleurs si singulières, issues respectivement des Alpes italiennes et de la péninsule ibérique mettent en évidence l'existence d'une circulation de biens de prestige à l'échelle européenne à la fin de la Préhistoire. 
Comment ces réseaux d'échanges étaient-ils alors organisés ?

 

Les tumulus carnacéens

Avec le tumulus d’Er Grah, nous sommes bien face à une sépulture spectaculaire qui n’est pas sans rappeler la démesure des grands tumulus carnacéens comme le Mané er Hroëck à Locmariaquer, la Butte de César – tumulus de Tumiac à Arzon et l’exceptionnel tumulus Saint-Michel de Carnac.
 

Tumulus d'Er Grah, soubassement du site en pierres sèches

Pierre Converset / Centre des monuments nationaux

also to discover